Urgence et rendez-vous (450) 472-3744
L'insuffisance rénale chronique
Maladie commune - L'insuffisance rénale chronique

L’insuffisance rénale se produit lorsque la fonction rénale se détériore à un tel point que les reins ne peuvent plus remplir leurs fonctions d’éliminer les déchets, de maintenir un équilibre de l’eau et des électrolytes et de produire des hormones. De façon générale, l’insuffisance rénale chronique est présente depuis un certain temps (mois ou années) lorsque le diagnostic est posé et la maladie est irréversible. Les chats atteints d’insuffisance rénale chronique ne peuvent pas être guéris, mais dans certains cas leurs signes cliniques peuvent être contrôlés avec succès.

Les animaux sont nés avec une telle abondance de cellules rénales que les signes d’insuffisance rénale apparaissent seulement lorsque plus du 2/3 des reins sont endommagés. À cause de cette grande réserve de cellules rénales, il est souvent difficile de diagnostiquer l’insuffisance rénale chronique à un stade précoce. Conséquemment, l’insuffisance rénale chronique est une maladie sournoise qui se déclare seulement lorsque les dommages rénaux sont déjà avancés.

Typiquement, les premiers signes d’insuffisance rénale chronique sont une augmentation de la consommation d’eau et une augmentation de la quantité d’urine. D’autres signes sont une perte de poids, un pelage terne et un appétit de plus en plus capricieux. À mesure que l’insuffisance rénale progresse, les reins sont incapables d’éliminer les déchets métaboliques et les signes cliniques s’aggravent : vomissements, perte d’appétit, des ulcères au niveau de la bouche, halitose, faiblesse et abattement. Les autres conséquences de l’insuffisance rénale chronique sont l’anémie et l’hypertension. L’anémie peut aggraver la perte d’appétit, la faiblesse et l’abattement. L’hypertension peut engendrer des dommages aux yeux (cécité soudaine), des accidents cérébro-vasculaires et des dommages au cœur et aux reins.

Le diagnostic de l’insuffisance rénale est confirmé avec des analyses sanguines et une analyse d’urine. D'autres épreuves diagnostiques sont parfois nécessaires (radiographies, culture urinaire, échographie, prise de la pression artérielle, examen de fond d’œil, etc.).

Heureusement, certains animaux atteints d’insuffisance rénale peuvent être traités (pas guéris cependant) et avoir une bonne qualité de vie pendant des mois ou des années. Selon le stade de l’insuffisance rénale, plusieurs traitements peuvent être utiles chez l’animal atteint : un changement de diète (faible en protéines, en sel et phosphore), de la fluidothérapie et des médicaments (anti-acides, anti-vomitifs, stimulant d’appétit, etc.).

Chez l’homme, l’insuffisance rénale chronique peut être contrôlée avec de la dialyse (hémodialyse ou dialyse péritonéale) ou une transplantation rénale. L’utilité de la dialyse est limitée chez les petits animaux à cause des coûts impliqués et d'une diminution de la qualité de vie qui lui est associée. Chez certains chats atteints d’insuffisance rénale, la transplantation rénale est possible mais très dispendieuse. La transplantation rénale est réservée aux chats dont le traitement médical standard n’est pas efficace.