Urgence et rendez-vous (450) 472-3744
Les corps étrangers
Maladie commune - Les corps étrangers

Certains de nos animaux de compagnie ont la fâcheuse habitude d’avaler tout ce qui passe sous leur nez ! Les chiens semblent plus affectés étant donné leurs habitudes alimentaires moins discriminatoires. Mais les chats aussi peuvent être attirés par certains fils ou objets. Attention aux chiots qui mordillent et peuvent avaler n’importe quoi !

Pour vous donner une idée, voici une liste non exhaustive de corps étrangers qui peuvent causer des obstructions : jouets, balles, bouchons, monnaie, boutons, os, roches, épi de maïs, vêtements, tissu, bas de nylon, sac de plastique, pellicules de plastique, tampons, glaçons de Noël, laine, aiguille avec fil à coudre, fil à pêche, tapis, élastique, rasoirs, morceaux de plastique, cellulaire, noyaux de fruits, clous, hameçons, etc.

Les corps étrangers peuvent demeurer dans l’estomac ou se loger dans n’importe quelle portion de l’intestin. Le plus souvent, cette condition requiert UNE CHIRURGIE LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE. Dans certains cas, si le corps étranger se trouve dans l’estomac, une gastroscopie (examen de l’estomac avec un appareil optique) peut permettre le retrait du corps étranger sans avoir recours à la chirurgie.

DANS TOUS LES CAS CEPENDANT, IL EST PRIMORDIAL DE CONSULTER VOTRE VÉTÉRINAIRE RAPIDEMENT. Un examen physique est nécessaire et des radiographies de l’abdomen pourront vous être proposées.

Si votre compagnon ingère un corps étranger, il pourra alors présenter différents signes cliniques (symptômes). Parmi les plus fréquents on retrouve :
  • Des vomissements, résultat de l’obstruction au passage d’eau et/ou de nourriture
  • Une distension de l’estomac, de l’inconfort à l’abdomen
  • De la diarrhée
  • De l’anorexie
  • Une perte d’entrain
  • De la déshydratation

Certains corps étrangers peuvent causer de sévères dommages à la
muqueuse intestinale, pouvant aller jusqu'à entraînercorp des perforations et une péritonite. Dans certains cas, on doit avoir recours non seulement à la chirurgie pour retirer le corps étranger (gastrotomie ou entérotomie), mais aussi pour enlever une portion de l’intestin endommagé (entérectomie).

Le patient est hospitalisé et suivi de près en période post-opératoire. Il est gardé au jeûne jusqu’à ce que les vomissements aient cessé. On peut maintenir son hydratation avec des solutés intraveineux. Divers médicaments peuvent lui être administrés au besoin, dont des antibiotiques, des analgésiques, des anti-acides et des protecteurs de muqueuses. Une diète facilement digestible lui est offerte par la suite, puis lorsqu'il sera complètement rétabli, un retour graduel à sa nourriture habituelle pourra être envisagé.

SI VOUS AVEZ VU VOTRE COMPAGNON AVALER OU MORDILLER UN CORPS ÉTRANGER, OU SI VOUS AVEZ TOUT SIMPLEMENT UN DOUTE, CONSULTEZ VOTRE VÉTÉRINAIRE !